Débrief d’un tour du Mont Blanc en VTT

Notre tour du Mont Blanc entre potes.

Nico m’appelle pour me proposer ces 3 jours de trip VTT, ça fait déjà 2 ans qu’il m’en parle, cette année pas d’excuses, ç’est la bonne.

On planifie 3 jours, étudions les cartes, j’appelle mon ami Franck, il l’a déjà parcouru 2 fois.

Les étapes sont longues, mais bon, on est pas en sucre. On planifie de prendre quelques remontées et un transfert, et oui on reste descendeur avant tout 😉

Jour #1: Combloux – Champex: 2500 + et 75 kms

– Ça y est, ç’est parti, départ 7h30 de la maison, ç’est nuageux et déjà à l’attaque dans les chemins direction le Fayet (premier arbre en travers) pour prendre le train jusqu’au Col de Voza.

Sommet des Houches, descente sur le village par des gros chemins (la piste de DH est fermée) et donc rien de très excitant, puis on remonte l’Arve en rive droite  en direction de Chamonix, la bosse du Lavancher (la première grosse suée), un casse-croute à Argentière pour finir cette côte interminable du Tour.

-Télécabine de charamillion et Télésiège de Balme: Au sommet je vends à mes collègues l’itinéraire de Catogne comme un des plus beaux de la vallée.

Chose promise, la descente emprunte des trails de cinéma… Magique, c’est long, les freins et les bras chauffent, les « viroleux » s’enchaînent sur fond de glacier des Grands et Trient. Nous arrivons à Trient reconnaissable par son église de couleur rose, sous sommes dans le Valais suisse.

– Montée au col de la Forclaz, ç’est l’effervéscence d’un col de montagne, on boit un coup, le plus dur nous attend à présent: La liaison sur Champex.

De gros portages , tout du long, jusqu’à Bovine mais le moral est là. La vue est vertigineuse, on voit Martigny en bas.

On s’arrête au refuge de Bovine, accueillis par un groupe de locaux, on boit un Coca et puis Valais oblige, un petit fendant qui passe très bien sur le moment.

bike-addict-megeve-bovine-1

La dernière partie pour rejoindre Champex est superbe, quoique encore longue.

Enfin, après le dernier petit col par la route, le lac de Champex se montre (Whaou! quel spectacle). Notre petit hôtel se trouve à la sortie du village, c’est une vieille bâtisse des années 30. L’accueil est bien. Le soir nous faisons la connaissance de St-Antoine et Ours, le patron de l’hôtel d’à côté.

bike-addict-megeve-champex

Les deux « maquignons » de Champex. La soirée à finie en comparant nos differentes liqueurs de Gentiane. Comme quoi Savoyard ou Valaisant, montagnard avant tout.

jour#2: Champex – Courmayeur 1700 + et 50 kms

8h, en selle, grimace… La selle n’est pas ce qu’il y a de plus confortable ce matin, un petit arrêt à la superette, on fait le plein de sandwichs et d’Ovomaltines.

Bike-addict-megeve-valais-2

C’est parti, la descente est magique, les couleurs… L’herbe des champs est verte fluo et en même temps il y a d’énormes jets d’eau dans toute la vallée… Dingue.

Puis on remonte la vallée, on traverse les villages de Issert, Les Arlaches, Praz de Fort, qu’il est beau ce valais, sauvage, ces beaux chalets en madrier, enfin La Fouly, je vois enfin cette magnifique Aiguille de l’Amône (un de mes projets en skis) avec à gauche le Dolent.

 

A Ferret la route se sépare en deux chemins, un menant au Grand Saint-Bernard et l’autre au Col Ferret. La montée est adaptée au vtt, ça déroule… Nous passons l’énorme restaurant refuge Les Ars dessus, le coca à 7€… ça pique.

Puis nous continuons notre ascension jusqu’au Col en croisant des AMM partit pour 10 jours autour du MB, avec leurs groupes de marcheurs chinois “oh des français, arrêtez vous qu’on discute un peu”.

Enfin le voilà, le col Ferret, la vue est à la hauteur de tout fantasme….

Bike-addict-megeve-col-ferret

 

La descente dans un univers gigantesque, ç’est dur de rester concentrer sur le single tellement ç’est beau…

Bike-addict-megeve-col-ferret-3

Une petite pensée pour les marcheurs qui doivent endurer ces longs kilomètres dans ce fond de vallée interminable.

Cette étape se termine à Courmayeur, où le savoir recevoir des italiens est toujours d’actualité.

jour#3: Les Chapieux – Combloux 2100 + et 67 kms

Oui, je sais les puristes diront: «  hey les gars le Col de la Seigne! ». Comme excuse nous diront qu’il nous fallait un jour de plus et que la météo et nos plannings respectifs ne nous le permettait pas.

Enfin après un transfert aux Chapieux en Vito noir qui nous a valu un petit contrôle de gendarmerie à la Rosière. Nous voilà repartis à l’attaque du Cormet de Roseland, par la route, ça monte mieux.

Passage du Lac de Roselend, turquoise comme l’eau des Seychelles. On remonte au lac de la Gittaz.

Puis la montée sérieuse commence, ç’est progressif, le téléphone ne passe plus, il n’ y a personne.

Bike-addict-megeve-gittaz-1

Sûrement une des vallées des plus sauvages à ma connaissance.

Col de la Gittaz. La descente de la Grande Pierriere n’a rien à envier aux single track de Colombie britanique. Une trace de la largeur de deux roues tout au plus, on oublie les freins…Le must.

Petite remontée au col du Joly puis nous attaquons la descente sur les Contamines Montjoie, ce n’est pas encore fini, il faut remonter à Saint-Nicolas de Véroce, le moral est là, enfin presque, le sac commence à devenir lourd.

On passe au Bettex, je laisse mes deux collègues après une bonne accolade et la photo finish pour redescendre sur la maison.

Quelle aventure, quel terrain de jeu extraordinaire. A peine posé le vélo que déjà je pense à la prochaine, les variantes possibles…

Dès septembre je proposerai un stage sur 4 jours tour du Mont Blanc pour les Biker’s qui veulent partager cette aventure avec moi.

Press if you like

Une pensée sur “Débrief d’un tour du Mont Blanc en VTT”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *